Créer un site gratuitement Close

Conclusion

 

    On peut donc affirmer que l’Homme en voulant lutter contre une pollution qui est celle du sol en brulant les déchets qu’il jette, provoque une autre pollution, cette fois-ci atmosphérique. Il ne cessera de contribuer à sa propre perte puisque cette pollution a des effets néfastes sur sa santé. Cependant, il essaie de réduire ce phénomène .En effet, la lutte contre la pollution atmosphérique a débuté en Europe avec la signature de la Convention sur la pollution de l’air transfrontalière (Genève,1979) qui a pour but d’améliorer la qualité de l’air. De même, le protocole de Kyoto, traité international visant à réduire les émissions de gaz à effets de serre (dioxyde de carbone, méthane, dioxyde d’azote et trois substituts des chlorofluorocarbones), signé le 11 décembre 1997, au Japon concerne les pays développés, mais les objectifs de ce protocole sont-ils «  irréalistes et inaccessibles » ? En 2005, 182 pays sur 192 pays indépendants ont ratifié, accepté, accédé ou approuvé le protocole. L’Algérie, a ratifié le protocole .Cependant les obligations contraignantes de réduction ne lui sont pas applicables en sa qualité de pays en développement .Néanmoins ,elle agit en réalisant des projets visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre ou encore à travers des actions de sensibilisation qui reste insuffisantes à cause des couts que demande cette utte .Alors, peut-on envisager, aujourd’hui en 2012, une solution radicale pour enfin lutter contre la pollution atmosphérique ?


























NB : Nous avons d’abord introduit la pollution de
l’air avec ses sources et ses conséquences pour nous intéresser au cœur du
sujet qui est la combustion des déchets et donc une des sources de la pollution
atmosphérique .Il était nécessaire de connaitre les impacts de la pollution de
l’air pour aborder le thème de la combustion. Enfin pour poursuivre cet
enchainement logique nous avons parlé des solutions apportées pour lutter
contre la pollution atmosphérique.



Note sur le titre du sujet : pollution de l’air :
invisible ou invincible ?




F  Invisible :
nous avons vu que non, puisque qu’on peut la voir à l’œil nu (combustion des
déchets, fumées qui proviennent des usines, voitures ….




F  Invincible :
oui, car jusqu’à présent pas de moyens concrets pour lutter contre cette
pollution alors que en ce qui concerne la pollution de l’eau et du sol c’est
différent.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site